PRATIQUE CIBLE : LES DÉTAILS DONT LES CONCEPTEURS ONT BESOIN DE LA PART DES SPÉCIALISTES DU MARKETING POUR VISER LE SUCCÈS

PRATIQUE CIBLE : LES DÉTAILS DONT LES CONCEPTEURS ONT BESOIN DE LA PART DES SPÉCIALISTES DU MARKETING POUR VISER LE SUCCÈS

Il est temps d’engager un designer, et vous voulez quelqu’un qui porte une attention particulière aux détails. Soyez prêt, car les designers attendront de vous, le spécialiste du marketing, le même souci du détail.

La raison en est la suivante : Vous engagez un designer, un solutionneur de problèmes créatifs dont le but est de créer des produits visuels qui attirent rapidement l’attention, délivrent un message clair, convainquent le public cible et l’amènent à une pensée ou une action souhaitée. Les designers ont un travail important qui nécessite beaucoup d’informations spécifiques, c’est pourquoi il est si important que les spécialistes du marketing et les designers forment une relation caractérisée par une communication efficace et un échange fluide d’informations détaillées.

Les designers aiment la stratégie. Ils mettent beaucoup de stratégie dans leurs créations, mais ils ont besoin d’informations riches et spécifiques pour donner une orientation à leur stratégie. La meilleure façon d’obtenir un travail efficace de la part de votre designer est de lui fournir suffisamment de détails pour qu’il puisse peindre un objectif ou une cible claire.

L’archer et la cible

Considérez cette analogie : Vous (le spécialiste du marketing) avez engagé un archer (un designer) qui peut toucher une cible avec une précision absolue. Quand l’archer demande : « Quelle est ma cible ? », c’est à vous de lui donner une cible à viser. Il est important d’être précis. Si vous répondez par : « ça n’a pas d’importance » ou « tout » ou « je ne sais pas », alors les compétences de l’archer sont gâchées car il n’y a aucun moyen de définir un tir précis. Si vous répondez par : « Je veux que tu tires sur la pomme de ce garçon sans le blesser », alors l’archer saura exactement comment faire le travail.

Votre stratégie consiste à définir la bonne cible. La stratégie de l’archer consiste à choisir une flèche droite, à noter la direction de la brise, à tirer l’arc enseigné et à relâcher la flèche. Ces deux stratégies requièrent deux ensembles de compétences très différents. Cependant, une stratégie sans l’autre rend les deux inutiles.

Peindre une cible pour les concepteurs

Décomposons les informations qui constituent la cible des designers dans le monde du marketing.

Anneau extérieur

Ce détail aidera les concepteurs à comprendre le type d’exposition dont bénéficiera l’actif ou le produit de conception. Il les aidera également à comprendre le type de polyvalence, la taille, le format et la longueur du message qui seront les plus efficaces pour la zone sur laquelle il sera affiché. Le dessin ou modèle sera-t-il affiché sur un panneau d’affichage au bord de l’autoroute où le message doit passer dans les trois secondes ? Sera-t-il affiché sur le web ? Dans un magazine ? Dans un courrier électronique ? Sera-t-il imprimé sur un stylo ou occupera-t-il tout le côté d’un bâtiment ?

Quand

Le terme « date » englobe les dates d’échéance, le temps que le créateur doit consacrer au projet et le moment où le dessin ou modèle sera utilisé ou exposé. Ces informations sont utiles parce qu’elles indiquent au créateur comment établir des priorités dans le temps de conception, combien de cœur et d’âme peuvent être consacrés au projet et comment élaborer une stratégie de conception adaptée à la période pour laquelle le dessin ou modèle est utilisé.

Qui

Quel est le public cible ? Il est important de réfléchir à des facteurs tels que l’âge, le sexe, la nationalité, la situation géographique, la situation économique, l’état civil, l’éducation, les besoins, etc. Cela aidera le concepteur à savoir à qui s’adresser en cas d’arrestation. Après tout, capter l’attention des hommes, par exemple, nécessite une approche de conception différente de celle qui consiste à capter l’attention des femmes.

Anneau du milieu
Quoi

Que devez-vous concevoir ? Un livre électronique ? Un logo ? Un publipostage ? Un emballage ? Quelles sont les dimensions ? Quel est le format ? Qu’est-ce que le message ? Qu’est-ce que nous essayons de faire comprendre ? Quel type d’action voulons-nous faire produire par le public cible une fois qu’il a vu le design ? Ces informations de base permettront au designer de faire tourner la roue, qui pourra alors commencer à réfléchir à des idées sur le message et le format du design.

Anneau intérieur
Comment

Le « comment » est une partie très importante de la stratégie de conception et de marketing. C’est là que nous commençons à ajouter de la profondeur à l’idée de marketing. Comment voulons-nous que les téléspectateurs perçoivent le message ? Qu’il soit crédible ? Amusant ? Sérieux ? Comment y parvenir ? Comment pouvons-nous rendre notre message convaincant ? Devons-nous faire appel aux émotions du spectateur ? Faire appel à leur logique ou à leur humour ? Ces informations aideront le concepteur à développer une idée sur la façon de sculpter le ressenti du dessin.

Dans le mille
Pourquoi

Le « pourquoi » est de loin l’élément d’information le plus important. Le « pourquoi » explique l’objectif du dessin ou modèle. Il illustre l’objectif final et reflète les croyances qui sous-tendent le projet.

Vous vous souvenez de l’analogie du tir à l’arc ci-dessus ? Rappelez-vous que la direction donnée à l’archer était « Je veux que vous tiriez sur la pomme de la tête de ce garçon sans lui faire de mal ». Cette déclaration illustre le but de l’exercice. La pomme doit être tirée, cependant, la sécurité du garçon est très importante. Imaginez que l’archer se fasse dire simplement « tirez sur la pomme ». Peut-être que l’archer aurait tiré quatre flèches à la fois pour s’assurer que la pomme était bien tirée. La sécurité du garçon aurait été mise en danger, ce qui aurait compromis le but de l’exercice.

En comprenant le « pourquoi » d’un projet, le concepteur peut prendre une décision éclairée quant à la meilleure façon d’atteindre l’objectif final.

Les spécialistes du marketing et les concepteurs sont tous deux capables de résoudre les problèmes. Chacun a des stratégies et sait comment faire ce qu’il fait le mieux. Si la stratégie des spécialistes du marketing peut être définie par les besoins de l’entreprise, celle des concepteurs dépend fortement des informations que leur fournissent les spécialistes du marketing. La compréhension de la portée, du marché, du support et de l’objectif d’un projet aidera les concepteurs à créer un design efficace, captivant et émouvant.